Top 3 des meilleurs ouvrages de Molière

On a tous déjà entendu parler de Molière, cet illustre auteur, comédien et chef de troupe. Il a écrit plusieurs ouvrages intéressants les uns comme les autres. Mais d’autres sont représentatifs de son art d’écriture. Cet article vous dévoile trois des ouvrages emblématiques de cet auteur français.

Dom Juan

Considéré comme une œuvre de comédie classique qui met en relief plusieurs thèmes comme l’athéisme, le libertinage et l’hypocrisie. Ici, l’auteur met en avant l’hypocrisie de certains personnages soutenant l’Église catholique. Cette œuvre reçoit de nombreuses analyses bien qu’elle soit une comédie. À travers son originalité par rapport à la religion, elle donne naissance à de nombreuses analyses sur les valeurs religieuses, sur l’amour et également l’infidélité. Cet ouvrage est un chef-d’œuvre que nous a laissé le célèbre Molière.

L’avare

« L’avare » reste l’un des ouvrages les plus comiques que Molière a écrits. Il met en jeu l’amour, les conflits relationnels ainsi que les problèmes de famille. L’avare est un recueil théâtral drôle et hilarant. À travers son art de créateur de pièces comiques, Molière fait rire et éduque les lecteurs. À travers cette œuvre, il met les lecteurs en garde contre l’avarice et amène à réfléchir sur l’argent et son impact sur notre existence. Tout faire pour ne pas devenir avare et en mourir.

Le malade imaginaire

Écrit en 1673, « Le malade imaginaire » nous présente une comédie dramatique et qui fusionne la musique et la danse. Les personnages de cette œuvre, à travers l’histoire que nous présente l’auteur, chantent et dansent tout en restant fidèles au récit qu’ils évoquent. Totalement écrite en langue française, cette œuvre présente un malade imaginaire. Un homme qui se croit toujours malade alors qu’il bénéficie d’une bonne santé. Ce scénario lui permettra de découvrir des secrets qui lui restent inconnus. L’ouvrage « Le malade imaginaire » met en exergue plusieurs thèmes tels que l’argent, la mort, la religion, la médecine ainsi que l’amour filial.